Comment réaliser un seuil de portail coulissant en béton?

Vous voulez commencer les travaux de construction de votre nouveau portail coulissant en réalisant le seuil  en béton et vous voulez connaitre les étapes à suivre?

 On s’intéresse aujourd’hui au sujet de la réalisation du seuil de portail coulissant en béton  et on met à votre disposition toutes les informations nécessaires.

C’est quoi le seuil de portail coulissant en béton?

Lors de la réalisation d’un portail coulissant, la première chose à faire est de mettre en place un seuil en béton.

Le seuil du  portail coulissant en béton  servira à la fois d’un support pour le rail mais aussi de fondation de base pour les piliers du portail. Quel que soit le type de portail qu’on place, la réalisation d’une  fondation en béton  est indispensable.

Le seuil de portail coulissant est en quelque sorte une partie de béton enterré dans la terre qui va servir de support solide pour les deux piliers du portail coulissant et éviter qu’ils bougent. Cette partie bétonnée va donc assurer la stabilité du portail et du rail ,  et il est très important de bien la réaliser et d’utiliser des matériaux de qualité. 

seuil portail en beton

Quelles sont les différentes étapes à suivre pour faire un seuil de portail en béton?

1. Définir les dimensions 

la première partie des travaux est de définir les dimensions du trou qu’on va creuser , c’est-à-dire la longueur, la largeur et la profondeur du seuil en béton que vous allez réaliser.

La longueur : elle correspond à la longueur des deux piliers ajoutée à celle du dégagement lors de l’ouverture des portails . Pour calculer cette longueur, on prend généralement deux fois la longueur des deux piliers plus une marge de 50 cm.  Par exemple, pour un portail de 2 mètres, la longueur des seuils en béton sera de 4m et 50 cm.

La profondeur : pour assurer une stabilité optimale à vos portails, le seuil réalisé avoir une certaine profondeur et vous devez bien creuser. La profondeur dépendra de la nature du sol et des climats de la zone. Par exemple, si vous êtes dans une montagne, vous devez creuser à une profondeur d’un mètre au minimum pour être sur d’avoir l’appui nécessaire à la stabilité de vos piliers.

La largeur: c’est la largeur des deux piliers ajouté à celle de du rail et aussi des moteurs si vous prévoyez de placer un portail coulissant motorisé

2. Creuser

Une fois les dimensions du seuil déterminées, il ne vous reste plus qu’à creuser en suivant ces derniers l’aide d’une pelle manuelle ou mécanique . Cependant, il est nécessaire de prévoir une dizaine de centimètres sur la largeur en plus  afin de placer et de fixer les planches de coffrage qui vont assurer la linéarité des bords  de votre ouvrage.

3. Compacter pour une bonne forme 

Lorsqu’on finit de creuser, on commence à compacter le fond en utilisation une dame manuelle afin d’avoir une belle finition et pour pouvoir effectuer un positionnement facile et linéaire des planches de coffrage.

4. Réaliser le coffrage

On réalise un coffrage pour notre seuil en mettant en place les planches en bois dans le fond et sur les bords.

Les planches en bois doivent être bien positionnées et bien  maintenues surtout lors du coulage du béton (afin de respecter les dimensions du seuil). Pour assurer un bon maintien et une stabilité des planches de coffrage, on peut utiliser des piquets, des tasseaux ou des morceaux de bois placés entre les planches  et la terre.

5. Réaliser le ferraillage

Durant cette étape, on positionne les armatures au fonds  de la tranchée on s’assurant de les surélever d’environ 5 cm du  fond ( en utilisant des cales à béton en plastique).

Ensuite, on place les aciers d’attentes à la place des futurs piliers du portail et on s’assure de bien les fixer aux armatures en fer en utilisant du fil à ligaturer. Ces aciers de chaînages doivent être stables et ne doivent surtout pas bouger lors du coulage du béton.

6. Prévoir le passage des câbles électriques

Si le portail que vous souhaitez installer est motorisé, il est nécessaire de prévoir le passage des câbles électriques en plaçant des fourreaux dans la semelle métallique.

7. Acheter le béton

Avant de commander votre béton, vous devez effectuer les calculs pour connaître la quantité qu’il faut acheter. La surface du béton par m³ est celle de votre seuil qui est calculée ainsi : la longueur x la largeur x la profondeur du seuil.

Pour gagner des temps, vous pouvez acheter un béton prêt à l’emploi que vos faites couler dès la livraison.

8. Faire couler le béton 

Le coulage du béton s’effectue directement sur le coffrage réalisé, il doit être effectué assez rapidement tout en  s’assurant de la bonne compacité du béton( en chassant l’air avec l’aiguille vibrante) et de l’enrobage complet des semelles.

Une fois la totalité du béton coulée, il faut  mettre ce dernier  à niveau, le talocher et bien lisser la surface à l’aide d’une lisseuse et s’assurer la planéité du seuil afin d’avoir un rail bien positionné.

Pour un rendu parfait,, on n’oublie pas les finitions et on s’assure  de bien arrondir les bords en utilisant le fer à marcher.

9. Retirer le coffre

Lorsque le béton sèche complètement et durcit ( il faut attendre 24 heures au minimum) vous pouvez enlever les planches du coffrage et remplir le vide laissé par ces derniers par de la terre.

semelle portail coulissant en beton

Pourquoi utiliser un professionnel?

En lisant les étapes de réalisation du seuil de portail coulissant en béton , l’opération paraît simple et facile, il suffit de creuser, de remplir de béton et d’enlever les planches, mais , l’opération est beaucoup plus technique qu’elle paraît, les finitions doivent être parfaites pour assurer la bonne stabilité de votre portail coulissant, et  si vous ne vous y connaissez pas trop en bricolage, faites appel à un professionnel.

Voici trois raisons pour lesquels on vous conseille de faire appel à un professionnel pour réaliser votre seuil en béton :

  • la planéité du seuil: un point très important à respecter mais  pas très facile à avoir, seul un professionnel sait comment lisser rapidement le béton et assurer une planéité parfaite,
  •  le coulage du béton: le béton doit bien couvrir les coins les plus profonds du seuil  ainsi que les semelles métalliques .Si le coulage du béton est mal effectué, vous serez obligé de tout refaire et de tout racheter ! 
  • le ferraillage:  une étape très technique , un mauvais positionnement des semelles peut conduire à une rupture de votre ouvrage.