Joints de dilatation du béton: Avantages, Types, Pose

Plusieurs personnes se montrent sceptiques quant à l’idée d’utiliser des joints de dilatation, avec pour motif qu’ils seraient peu esthétiques. Ce préjugé serait la résultante des abus de langage que subit ce terme dans la construction.

Nombreux sont ceux qui voient en tous les joints, les joints de dilatation.

Cet article veut reconnaitre à sa juste valeur cet élément très important dans la maçonnerie, car il assure la robustesse des bâtiments.

Commençons par la définition des joints de dilatation du béton?

Qu’est-ce que les joints de dilatation?

Par joint de dilatation, il faut comprendre des matériaux utilisés dans la maçonnerie pour tout travail incluant l’utilisation du béton. Ce sont des intervalles de près de 4 cm interposés entre deux structures en béton afin que ces dernières puissent se dilater et se rétracter lorsqu’elles sont soumises aux variations de température et à l’hygrométrie sans se détériorer.

Ils se placent en principe à un intervalle de 20 ou 35 mètres carrés et sont réservés pour de grandes surfaces et pour des réalisations de dalles à base de béton. On les appelle également compensateur de dilatation.

Une fois l’intervalle créé, il doit être bouché à l’aide d’un couvre-joint faità base de matériaux divers comme le caoutchouc, le silicone l’acier ou encore l’aluminium.

Les avantages d’utiliser les joints

Il est quasi impossible de réaliser des constructions en béton sans recourir à des joints de dilatation vu qu’ils présentent de nombreux avantages :

  • Dotés d’une solidité à toute épreuve, ils demeurent efficaces malgré la température ;
  • Ils concourent à la préservation l’état d’origine de la bâtisse ;
  • Ils ne cèdent aucun centimètre à tout ce qui s’apparente aux fissurations, cassures des dalles faites dans le béton ;
  • Ils contribuent à subdiviser en des petits panneaux indépendants la surface dallée, afin que la structure bétonnée ne soit pas en proie à un déséquilibre, mais qu’elle soit stable ;
  • Aident à affronter efficacement toute pression du vent sans jamais céder ;
  • Ils sont aussi importants dans la réduction des chocs causés par les vibrations des engins.

Les professionnels du métier quant à eux retiennent 4 principaux avantages :

  • Le mouvement libre dans un plan horizontal ;
  • La limitation du mouvement vertical ;
  • Le transfert de charge optimal ;
  • La protection des bords.

Pour bénéficier de ces avantages, il faut respecter scrupuleusement toutes les techniques qui encadrent ses applications.

Joints de dilatation du béton  PVC
PVC

Les applications

Les joints sont efficaces pour des constructions des dalles qui couvrent une surface de plus de 42 m2. Il n’est pas interdit qu’on fasse appel à eux, lorsque la dalle en béton s’étale sur une superficie supérieure à 15 m2.

Ils servent aussi pour des sols carrelés, des dallages qu’ils soient externes ou internes, des parkings, des toitures de terrasse. Il en va de même pour les constructions d’une envergure plus grande telles que les stades et les ponts.

Ce qui compte pour les professionnels du bâtiment est la prise en compte de tous les aspects en rapport avec le climat de la localité du chantier et la disposition du site.

L’usage préconise qu’ils soient disposés en adéquation avec la surface de construction. À cet effet, l’idéal serait de prévoir pour une dalle de béton d’une superficie de 50 m2 deux compensateurs de dilatation du béton. Plus la superficie est grande, plus le nombre de joints augmente.

Leur création peut pousser des spécialistes à recourir à diverses techniques, dont le coulage en deux temps. La réalisation des 2 côtés de la dalle se fait en deux temps, le premier côté est fait à l’aube et le second est fait au coucher du soleil. Pour cela, il faudrait qu’une feuille de polystyrène serve de séparation entre ces 2 côtés.

L’autre technique est de fragmenter le béton. À l’aide d’une disquette, le spécialiste découpera de façon franche et transversale le béton après l’avoir au préalable bien disposé.

La troisième technique nécessite les pavés qui une fois installés à intervalle maximum de 4 cm, éviteront efficacement d’éventuelles fissures et cassures. Il ne faut pas omettre de recouvrir l’intervalle créé pour la dilatation à l’aide des couvre-joints à base des matières que nous avons cité plus haut.

joints en paves
Joints en Paves

Comment se fait la pose des joints de dilatation?

Tout professionnel qui se respecte doit s’appliquer lors de cette étape en se dotant des matériaux appropriés afin d’en faire un bon usage. Le premier réflexe est le choix des endroits idoines pour la pose des joints en béton pour cela, il devrait premièrement quadriller la surface de travail.

La norme si l’on prend en compte les recommandations du DTU 20,1 est l’intervention d’un joint à chaque intervalle de 20 ou 35 m2. Il faut positionner les joints sous forme de profilé PVC. Le profilé est disposé un jour avant le coulage de la dalle, c’est lui qui sert à tirer le béton.

Cependant, il faut bien veiller à réaliser le tirage de béton et si possible positionner des joints aux extrémités de la dalle.

Les différents types de joints

Il existe une variété de compensateur de dilatation. Mais nous avons tenu à les classer par catégorie en fonction de la matière de réalisation ou de l’utilisation.

Lorsque c’est le matériau utilisé qui est mis en avant on dénombre des joints de dilatation du béton à base :

  • D’aluminium ;
  • De caoutchouc ;
  • De laiton ;
  • D’acier ;
  • De silicone ;
  • découper la dalle en béton par une disqueuse (apres coulage et sechage)
  • De profilés, etc.

En revanche, c’est en fonction de l’utilisation, il existe :

  • Les joints de chaussées ;
  • Les joints de ponts-rails ;
  • Les joints de murs de soutènement.
Joints découper par une disqueuse
Joints découper par une disqueuse

Quelques conseils d’ordre pratique

Pour plus d’efficacité, optez pour des doublures internes, elles seront utiles pour protéger vos constructions de l’érosion et aider également à limiter les turbulences.

Les doublures externes à base de fibre de céramique permettent de lutter contre la corrosion et la diminution de la flexibilité. Dans tous les cas, servez-vous de barrières en particules ou de connecteurs de purge.

Pour limiter la compression ou l’expansion axiale desjoints,il faut utiliser les tiges de fin de course. Pour toute autre difficulté, n’hésitez pas à nous contacter.