Tout savoir sur la fondation profonde

La fondation reste cet élément de la structure arborescente d’un ouvrage sans lequel ce dernier s’effondrerait au simple coup de vent. Elle constitue la base qui supporte toute la charge de l’ouvrage.

Toutefois, la qualité de la fondation dépend de la structure du sol qui doit la soutenir et du type d’ouvrage à être soutenu. Qu’est-ce qu’une fondation profonde ?

Quels sont les différents types de fondations profondes ? Comment est réalisée une fondation profonde ? Retrouvez dans ce guide de la maçonnerie des éléments de réponses à ces différentes préoccupations.

Définition de la fondation profonde

Les charges d’une construction reposent sur les fondations qui à leur tour, reposent sur le sol. Lorsqu’après les études géotechniques, le sol présente des qualités mécaniques inappropriées pour la stabilité de l’ouvrage, la recherche du sol adéquat se fait plus en profondeur.

C’est ce qu’on appelle les Fondations profondes. La fondation profonde désigne donc ce type de fondation qui est réalisée sur une surface aux qualités géologiques appréciables et qui se situe dans un sol en profondeur (à quelques mètres de la surface).

fondations profondes pour maison

Types de fondation profonde

La mise en place des fondations profondes fait partie de l’un des moyens de transmission de la charge d’un ouvrage aux couches de sol sous-jacentes. Dans cette perspective, il existe différents types de fondations profondes.

Puits

Le puits reste une fondation intermédiaire de la fondation superficielle et de la fondation profonde. Certains experts le qualifient de fondation semi-profonde.

Autrefois réalisé manuellement, le puits demeure ce type de fondation qui se fait aujourd’hui au moyen de tractopelle et à une profondeur de 5 m. Il s’agit d’un type de fondation utilisé dans la réalisation des chantiers de faible ou de moyenne envergure.

Le diamètre du puits varie entre 80 cm et un mètre. Le puits est caractérisé par le support de charges ponctuelles.

Pieux

Le pieu désigne une structure longitudinale qui est formée de 3 parties :

  • La tête ;
  • La pointe ;
  • Le fût.

En fonction du matériau utilisé, on distingue :

  • Le pieu en bois ;
  • Le pieu en béton ;
  • Le pieu en métal.

Le pieu reste un type de fondation profonde qui est utilisé dans les situations où la profondeur est plus importante et où l’utilisation des moyens mécaniques n’est plus efficace.

Le pieu permet à l’ouvrage de résister à la traction et sa mise en place est aisée en fonction du type de pieu. Il y a les pieux battus et les pieux forés. Le pieu battu désigne cette structure fabriquée au préalable en bois, en métal ou en béton qui est ensuite enfoncé dans le sol par une technique de battage.

Il existe différentes techniques de battage du pieu. Le vibrofonçage est une technique qui consiste à installer le pieu dans le sol auquel s’ajoute une charge et dont l’ensemble est soumis à une vibration importante.

Le pieu battu qui a un diamètre qui varie entre 500 mm et 800 mm peut supporter une charge de 100 tonnes. Il y a aussi le pieu foré. Il faut noter Venise, cette petite ville lacustre au nord de l’Italie est construite sur des pieux.

Barrettes

Les barrettes constituent une catégorie de pieu foré qui se distingue par sa forme. Il existe des barrettes en H, en forme de croix ou en T.

Les barrettes peuvent supporter des centaines de tonnes de charges à une profondeur importante. Lorsque les barrettes sont réalisées en groupe, la capacité de portance de la fondation profonde est encore plus importante. Sa mise en œuvre se fait en 3 étapes :

  • La réalisation d’un forage avec un diamètre compris entre 50 cm et 120 cm ;
  • La mise en place des armatures ;
  • Le coulage du béton.

Micropieux

Il s’agit de pieux dont le diamètre est inférieur à 250 mm et qui ne disposent pas de pointes à la base du fait de son petit diamètre. La dénomination de micropieu est relative au petit diamètre du pieu.

Les micropieux ont une capacité de portance non moins négligeable, mais restent adaptés pour l’exécution des travaux de rénovation. L’utilisation des micropieux reste la meilleure alternative pour les fondations mitoyennes aux constructions existantes.

Quel est le prix d’une fondation profonde?

En général, la réalisation d’une fondation ordinaire reste dispendieuse. Elle l’est encore plus lorsqu’il s’agit d’une fondation profonde. La fondation profonde exige de creuser en profondeur dans le sol.

Creuser en profondeur dans le sol nécessite une certaine expertise et des engins spécifiques. En plus de cette exigence, il y a le facteur d’accessibilité du chantier, le type de sol (sol argileux qui demande une profondeur importante ou la destruction de certaines roches, etc.) et le type de fondation profonde à mettre en place.

Tous ces éléments mis ensemble font rapidement grimper les chiffres de votre budget. Il faut compter en moyenne 220 € par mètre carré pour la réalisation de fondation profonde. Ainsi, pour une maison individuelle par exemple, l’exécution d’une fondation profonde varie entre 15 000 € et 20 000 €.

La réalisation d’une fondation profonde nécessite une certaine expertise et des connaissances avérées. Prétendre faire des économies dans la réalisation d’une fondation profonde est peut-être une utopie.

Vu le rôle important que joue cet élément dans la stabilité et la solidité de l’ouvrage, cela vaut le coup d’investir afin de garantir la sécurité des personnes et constructions environnantes.

Les techniques de réalisation de la fondation profonde

En fonction du type de construction et de la qualité du sol, les techniques de réalisation des fondations profondes sont diverses.

L’opération d’excavation se fait au moyen d’engins spécifiques que seuls les professionnels et les personnes qui détiennent une autorisation peuvent les manipuler sans difficulté.

La réalisation de ces ouvrages ne peut être réussie que par des entreprises qualifiées ou des professionnels dans la construction des grands ouvrages. Outre le matériel et la connaissance, il faut aussi de l’expérience pour exécuter efficacement les fondations en profondeur.

Dans quels cas recourir à la fondation profonde?

La construction de tous les ouvrages n’exige pas forcément l’utilisation des fondations profondes.

Lorsqu’un ouvrage doit être réalisé sur un sol aux propriétés instables ou qui présente des déformations ou un danger à la solidité de la future habitation, les experts font recours à la mise en place de fondation profonde.

De même, si la charge à porter par la construction est trop importante (immeubles à plusieurs niveaux, bâtiments collectifs, etc.) ou lorsqu’il est question d’ériger un ouvrage souterrain (parking, etc.), il faut recourir aux fondations profondes.

La réalisation de la fondation dans la construction d’un ouvrage reste une opération délicate dans la mesure où elle participe à la stabilité de l’œuvre. Les fondations profondes restent encore plus délicates et doivent être confiées à des professionnels du terrassement ou à des entreprises de maçonnerie spécialisées.