Pour vos travaux de construction ou de rénovation, l’utilisation des bétons reste désormais indispensable.

Pour offrir de la solidité à vos bâtiments ou pour obtenir un aspect esthétique, vous devez apprendre à bien les choisir et les employer convenablement.

Pour vous donner donc plus d’idée sur ces matières, nous vous exposons ici tous les détails du béton fibré.

Que devez-vous savoir sur ce type de béton?

De plus en plus utilisé par les professionnels et les particuliers, ce béton revêt un aspect important pour toute construction.

Il présente des caractéristiques singulières qui permettent de le distinguer facilement des autres.

Pour mieux le connaitre, une présentation de ses caractéristiques et de sa composition s’avère nécessaire.

Béton fibré

Définition béton fibré

Comprendre la définition de ce béton ne revêt absolument rien de difficile. Aussi simple que cela puisse paraitre, ce type de béton représente un matériau composé de fibres.

Ces dernières constituent en effet des matériaux d’une longueur située entre 5 mm et 60 mm. Vous en trouverez des métalliques, des organiques et des minérales.

L’objectif de l’emploi de ces fibres consiste à remplacer les armatures traditionnelles afin d’appliquer plus facilement le béton.

De même, elles offrent à ce dernier des propriétés de résistance au feu, ce qui limite le risque de fissuration.

Mais, pour leur utilisation, vous devez tenir compte de leurs caractéristiques distinctives, car elles ne réagissent pas de la même manière et peuvent donc générer des impacts divergents.

De façon plus explicite, un béton fibré représente l’ajout des différentes fibres aux divers autres composants du béton.

Pour obtenir un résultat efficace et une performance convaincante, le mélange doit demeurer homogène et les fibres doivent se repartir de manière égale.

Pour mieux appréhender la valeur réelle du béton fibré, sachez qu’il correspond aussi à du béton amélioré, mais avec un renforcement de fibres.

Pour la conception de vos dalles sur terre-pleins ou de vos fondations superficielles, vous pourrez alors l’utiliser à la place du béton armé.

Ceci vous évitera notamment les complications de sa mise en œuvre parfois perturbantes.

La composition du béton

De façon générale, ce type de béton résulte notamment de l’association du ciment, de l’eau et du granulat (sable, gravier, etc.).

Une fois tous ces éléments bien mélangés, la solution obtenue se durcit pour offrir le béton fibré.

Voici les détails de la composition :

  • Le ciment représente une poudre fine de couleur grise ou blanche qui durcit sous l’effet de l’eau et résulte du mélange du calcaire (80 %) et de l’argile (20 %). Dans un béton fibré, il sert de lien et de cohésion entre les autres composants. Pour obtenir une solution homogène, vous devez respecter le dosage du ciment estimé entre 250 kg/m3 et 400 kg/m3 en fonction de l’usage;
  • L’eau permet non seulement d’hydrater le ciment, mais elle apporte aussi de la fluidité au mélange. Grâce à elle, votre béton gagnera en malléabilité et pourra se couler plus facilement. Pour son dosage, prévoyez environ 120 à 200 litres par mètre cube de béton. Si vous ne respectez pas la quantité juste, vous risquez de perdre la résistance du béton et ses différentes valeurs;
  • Le granulat se compose de minéraux de taille diverse que vous pourrez trouver sous forme de sable ou de gravier. Voici quelques exemples : filler, sable, grave, gravillon et ballast. Ils varient uniquement au niveau de la taille des grains. Dans un béton fibré, ils représentent le squelette et participent donc à sa résistance.

Mais, outre ces composants traditionnels, vous pouvez et vous devez utiliser aussi d’autres constituants afin d’offrir des propriétés supplémentaires à votre béton fibré (coloration, résistance, fluidité, imperméabilité, etc.) à savoir : adjuvant, ajout et addition.

Voici les principaux détails

  • L’adjuvant constitue un produit introduit dans le béton à l’état frais afin d’améliorer ses caractéristiques. En bref, il apporte de la fluidité, de la perméabilité et une bonne prise. Son dosage doit rester inférieur à 5 % du poids total du ciment;
  • Les ajouts représentent l’ensemble de tous les autres éléments qui entre dans la composition du béton. Nous distinguons les fibres bien évidemment, et les colorants;
  • Les additions quant à elles désignent de petites particules qui permettent d’augmenter le volume du béton et de combler les vides.

Fibres pour le beton

Les avantages

Ce béton apporte des atouts considérables à vos bâtiments sur de longues durées.

Selon les fibres employées pour sa réalisation, ses qualités peuvent varier, mais elles contribuent toutes à l’amélioration du béton fibré.

Entre autres, elles offrent une meilleure cohésion au béton, augmentent sa résistance, améliorent sa déformabilité et réduisent les effets de retrait ainsi que les microfissures.

De façon générale, voici quelques avantages observés au niveau du béton:

  • Une facilité de mise en œuvre;
  • Une longue durée de vie et un poids léger;
  • Le remplacement total ou partiel des armatures passives;
  • La baisse du risque de fissuration;
  • Une bonne résistance au feu, à l’abrasion, aux chocs, à la traction et à la flexion.

Les familles de fibres

Nous distinguons de différents types de fibres répartis en trois grandes familles à savoir:

  • Fibres métalliques : elles se composent de l’acier, de l’inox et de la fonte. Elles participent à la résistance du béton à la traction et à la flexion;
  • Les fibres organiques : dans cette catégorie, vous trouverez l’acrylique, l’aramide, le carbone, le kevlar, etc. Leur présence réduit le risque de fissuration;
  • Les fibres minérales : celles-ci rassemblent le basalte, le mica, le verre et la wollastonite. Outre leur bonne isolation thermique, elles permettent aussi de fabriquer des parois minces.

Pour quels usages?

Grâce à ses différentes caractéristiques et aux divers avantages qu’il offre, le béton fibré peut s’utiliser dans de nombreux cas grace au PaveBeton.fr.

Dans les secteurs professionnels ou particuliers, à l’intérieur ou à l’extérieur, il peut servir pour de multiples réalisations à savoir:

  • Les dalles des maisons;
  • Les fondations des bâtiments;
  • Planchers et les voiles;
  • Les murs de vos locaux;
  • Les enduits;
  • Revêtements de façade;
  • Le remplacement du béton armé pour certains usages;
  • Trottoirs et les voiries publiques;
  • Les parkings et les garages, etc.